Panza Ta Zik

Malab’Art – “Manaka” (single maintenant disponible)


L’artiste rappeur “Malab’Art” de la plateforme de soutien COMMUNAUTÉ MWANA MÈRE nous dévoile son nouveau single intitulé “Manaka”.

Une chanson qui fortifie, motive, et encourage la persévérance et l’espoir de n’est jamais abandonné son rêve. Sans plus tardez découvrez #Manaka en écoute libre et téléchargement sur le bouton noir juste en dessous après la notice ⚠️  :

109 téléchargements

 

 

 

 

AUTOBIOGRAPHIE

Il s’appelle MALAB’ART BANTU de son vrai nom Prisca MWANZA MOSENGO fils de papa Gilbert KONGOLO (toujoour en vie ) et de maman Émilie MOKANGO MABANZO (déjà décédé).

Il est victime du divorce de ce parent mais il a grandit beaucoup à coté de la petite soeur de sa mère : maman Claudine AMWIMEY MONKA actuellement veuve.

Né d’une famille de trois enfants dont deux son décédé et il est unique qui reste dans sa ligné.
Diplômé d’État en mécanique générale à l’ITI MOTEYI de lemba. Il voulait continuer son cursus universitaire malheureusement l’insuffisance financière à handicapé son ambition d’être un futur technicien.

Mais déjà tout petit il rêvait toujours d’être grand et célèbre peu importe le domaine. Et cette fois-ci c’est dans la musique rap/hip-hop qu’il croit conquérir son destin et d’édifier la masse.

Ce rappeur de quartier MOMBELE, commune de LIMETÉ c’est livré à la musique en 2012 dans un groupe de rap qu’ils ont fondé avec un de ses ami : ATTARTIQUE KAKOLO. Le groupe se nommer GHETTO BOSS , parce qu’ils voulait vivre la bourgeoisie malgré leur train de vie qui leur permettre pas mais ils avait déjà cette ferme conviction en eux.

Ils ont réalisé deux chansons :
En 2013 : la chanson L’ARME QUI TUE
En 2014: C’EST QUOI LE RAP?
Malheureusement ces deux chansons sont perdue suite à la négligence et le manque du professionnalisme.
En 2017: il effectue un featuring avec un groupe de rap de son quartier THE BLACKSTAR, le titre c’est FIMBU, mais qu’ils n’ont pas fait la promo.

 

En 2018: son arriver au plateforme de soutien COMMUNAUTÉ MWANA MÈRE et l’artiste signe son premier contrat de travail à une durée de 1 année ; renouvelable si le rendement est positif.

 

Grâce a son savoir-faire et ses discipline ainsi que de son attitude d’humilité la plateforme l’accorder un soutien de réalisé ses quatre chansons mais de façon graduelle.
D’où en 2020 il nous offre son premier single intitulé MANAKA, une chanson qui fortifie, motive, et encourage la persévérance et l’espoir de n’est jamais abandonné son rêve.

L’histoire avance mwana mère